Serre J Pierre's Représentations linéaires des groupes finis PDF

By Serre J Pierre

ISBN-10: 2705663525

ISBN-13: 9782705663520

Creation du livre par l’auteur :

    Ce livre est shapeé de trois events, de niveaux et de buts assez différents :

    La première partie a été écrite à l’usage des chimistes théoriciens. Elle reveal los angeles correspondance, due à Frobenius, entre représentations linéaires et caractères. Il s’agit de résultats fondamentaux, d’usage consistent aussi bien en mathématique qu’en chimie quantique, ou en body. J’ai essayé d’en donner des démonstrations aussi élémentaires que attainable, n’utilisant que l. a. définition même d’un groupe et les rudiments de l’algèbre linéaire. Les exemples (§ 5) ont été choisis parmi ceux qui sont utiles aux chimistes.

    La deuxième partie est un cours donné en 1966 aux élèves de seconde année de l’École Normale. Elle complète los angeles première sur les issues suivants :
a) Degrés des représentations et propriétés d’intégralité des caractères (§ 6).
b) Représentations induites, théorèmes d’Artin et de Brauer, et applications (§§ 7 à 11).
c) Questions de rationalité (§§ 12 et 13).
    Les moyens utilisés sont ceux de l’algèbre linéaire (en un sens plus huge que pour los angeles première partie) : algèbres de groupes, modules, produits tensoriels non commutatifs, algèbres semi-simples.

    La troisième partie est une advent à l. a. théorie de Brauer : passage de l. a. caractéristique zero à los angeles caractéristique p (et inversement). J’ai utilisé librement le langage des catégories abéliennes (modules projectifs, groupes de Grothendieck), bien adapté à ce style de question.
    Les principaux résultats sont :
a) Le fait que l’homomorphisme de décomposition est surjectif : toute représentation irréductible de caractéristique p peut être relevée « virtuellement » (i.e. dans un groupe de Grothendieck convenable) en caractéristique 0.
b) Le théorème de Fong-Swan permettant de supprimer le mot « virtuellement » de l’énoncé précédent, pourvu que le groupe considéré soit
p-résoluble.
    J’ai également donné quelques purposes aux représentations d’Artin.

===== desk des matières =====

Introduction

I. Représentations et caractères

    § 1. Généralités sur les représentations linéaires
        1.1. Définitions
        1.2. Premiers exemples
        1.3. Sous-représentations
        1.4. Représentations irréductibles
        1.5. Produit tensoriel de deux représentations

    § 2. Théorie des caractères
        2.1. Le caractère d’une représentation
        2.2. Le lemme de Schur; premières applications
        2.3. Les relatives d’orthogonalité des caractères
        2.4. Décomposition de los angeles représentation régulière
        2.5. Nombre des représentations irréductibles
        2.6. l. a. décomposition canonique d’une représentation
        2.7. Décomposition explicite d’une représentation

    § 3. Sous-groupes, produits, représentations induites
        3.1. Sous-groupes commutatifs
        3.2. Produit de deux groupes
        3.3. Représentations induites

    § 4. Extension aux groupes compacts
        4.1. Groupes compacts
        4.2. Mesure invariante sur un groupe compact
        4.3. Représentations linéaires des groupes compacts

    § 5. Exemples
        5.1. Le groupe cyclique C_n
        5.2. Le groupe C_∞
        5.3. Le groupe diédral D_n
        5.4. Le groupe D_nh
        5.5. Le groupe D_∞
        5.6. Le groupe D_∞h
        5.7. Le groupe alterné A₄
        5.8. Le groupe symétrique S₄
        5.9. Le groupe du cube

    Bibliographie (Partie I)

II. Représentations en caractéristique zéro

    § 6. L’algèbre du groupe
        6.1. Représentations et modules
        6.2. Décomposition de C[G]
        6.3. Le centre de C[G]
        6.4. Rappels sur les entiers
        6.5. Propriétés d’intégralité des caractères. Applications

    § 7. Représentations induites; critère de Mackey
        7.1. Rappels
        7.2. Caractère d’une représentation induite; formule de réciprocité
        7.3. limit aux sous-groupes
        7.4. Critère d’irréductibilité de Mackey

    § 8. Exemples de représentations induites
        8.1. Sous-groupes distingués; purposes aux degrés des représentations irréductibles
        8.2. Produits semi-directs par un groupe commutatif
        8.3. Rappels sur certaines sessions de groupes finis
        8.4. Théorème de Sylow
        8.5. Représentations linéaires des groupes hyper-résolubles

    § 9. Théorème d’Artin
        9.1. L’anneau R(G)
        9.2. Énoncé du théorème d’Artin
        9.3. Première démonstration
        9.4. Deuxième démonstration de i) ⇒ ii)

    § 10. Théorème de Brauer
        10.1. Éléments p-adiques; sous-groupes p-élémentaires
        10.2. Caractères induits provenant des sous-groupes p-élémentaires
        10.3. development de caractères
        10.4. Démonstration des théorèmes 18 et 18'
        10.5. Théorème de Brauer

    § 11. functions du théorème de Brauer
        11.1. Caractérisations des caractères
        11.2. Un théorème de Frobenius
        11.3. Réciproque du théorème de Brauer
        11.4. Spectre de A ⨂ R(G)

    § 12. Questions de rationalité
        12.1. Les anneaux de R_K(G) et \\bar{R}_K(G)
        12.2. Indices de Schur
        12.3. Réalisabilité sur les corps cyclotomiques
        12.4. Rang du groupe R_K(G)
        12.5. Généralisation du théorème d’Artin
        12.6. Généralisation du théorème de Brauer
        12.7. Démonstration du théorème 28

    § 13. Questions de rationalité : exemples
        13.1. Le cas du corps des nombres rationnels
        13.2. Le cas du corps des nombres réels

    Bibliographie (Partie II)

III. advent à los angeles théorie de Brauer

    § 14. Les groupes R_K(G), R_k(G) et P_k(G)
        14.1. Les anneaux R_K(G) et R_k(G)
        14.2. Les groupes P_k(G) et P_A(G)
        14.3. constitution de P_k(G)
        14.4. constitution de P_A(G)
        14.5. Dualités
        14.6. Extension des scalaires

    § 15. Le triangle cde
        15.1. Définition de c : P_k(G) → R_k(G)
        15.2. Définition de d : R_K(G) → R_k(G)
        15.3. Définition de e : P_k(G) → R_K(G)
        15.4. Premières propriétés du triangle cde
        15.5. Exemple : le cas des p'-groupes
        15.6. Exemple : le cas des p-groupes
        15.7. Exemple : produits de p'-groupes et de p-groupes

    § 16. Théorèmes
        16.1. Propriétés du triangle cde
        16.2. Caractérisation de l’image de e
        16.3. Caractérisation des A[G]-modules projectifs par leur caractère
        16.4. Exemples de A[G]-modules projectifs : représentations irréductibles de défaut nul

    § 17. Démonstrations
        17.1. Changement de groupe
        17.2. Le théorème de Brauer dans le cas modulaire
        17.3. Démonstration du théorème 33
        17.4. Démonstration du théorème 35
        17.5. Démonstration du théorème 37
        17.6. Démonstration du théorème 38

    § 18. Caractères modulaires
        18.1. Le caractère modulaire d’une représentation
        18.2. Indépendance des caractères modulaires
        18.3. Traductions
        18.4. Une part de d
        18.5. Exemple : caractères modulaires du groupe symétrique S₄
        18.6. Exemple : caractères modulaires du groupe alterné A₄

    § 19. software aux représentations d’Artin
        19.1. Représentations d’Artin et de Swan
        19.2. Rationalité des représentations d’Artin et de Swan
        19.3. Un invariant

    Annexe

    Bibliographie (Partie III)

Index des notations
Index terminologique

Show description

Read or Download Représentations linéaires des groupes finis PDF

Best algebra books

New PDF release: An Invitation to General Algebra and Universal Constructions

Wealthy in examples and intuitive discussions, this e-book offers common Algebra utilizing the unifying perspective of different types and functors. beginning with a survey, in non-category-theoretic phrases, of many accepted and not-so-familiar buildings in algebra (plus from topology for perspective), the reader is guided to an figuring out and appreciation of the overall strategies and instruments unifying those buildings.

Download e-book for iPad: Smarandache Fuzzy Algebra by W. B. Vasantha Kandasamy

The writer reviews the Smarandache Fuzzy Algebra, which, like its predecessor Fuzzy Algebra, arose from the necessity to outline constructions that have been extra appropriate with the genuine international the place the gray parts mattered, not just black or white. In any human box, a Smarandache n-structure on a suite S capacity a vulnerable constitution {w0} on S such that there exists a series of right subsets Pn–1 incorporated in Pn–2 integrated in … integrated in P2 incorporated in P1 incorporated in S whose corresponding constructions make certain the chain {wn–1} > {wn–2} > … > {w2} > {w1} > {w0}, the place ‘>’ indicates ‘strictly better’ (i.

Download e-book for kindle: eCompanion for Intermediate Algebra with Applications, 7th by Richard N. Aufmann, Vernon C. Barker, Joanne S. Lockwood

This new textual content is a spouse to the normal and accomplished print and book types of the best-selling Intermediate Algebra with functions textual content through the Aufmann/Lockwood group. The eCompanion presents a telescopic view of the center strategies for introductory algebra as a slender moveable reasonably cheap print alternative that offers the conventional and on-line scholar the precis according to studying goal they require.

Extra info for Représentations linéaires des groupes finis

Example text

A square matrix has two diagonals. The one leading from the upper left corner to the lower right corner is called the main diagonal or simply the diagonal and the other one the secondary diagonal. A square matrix is called diagonal if all its entries outside of the (main) diagonal are zero. Multiplication by a diagonal matrix looks especially simple: a1 0 ... 0 b11 0 a2 ... 0 b21 o o ... an b1 b12 ... b22 ... b1p b2 bnP = aibll a1b12 ... a2b21 a2b22 ... anbnl anbn2 ... albla a2b2p I (every row of the second matrix is multiplied by the respective diagonal entry of the first matrix).

Vector Spaces In elementary geometry, we not only add vectors but also multiply them by numbers. Analyzing properties of these two operations, we come to the notion of a vector space. 24 1. Algebraic Structures Before actually defining it, we should note that here we step away from what we previously meant by an operation. Multiplication of a vector by a number is not an operation on two elements of the same set. It is an operation that assigns to each pair (number, vector) another vector. This is how things also are in the general definition of a vector space; however, there elements of an arbitrary (fixed) field replace real numbers.

The linearly independent system {el, e2i... , eh l can be completed to a basis of V. Thus, if U # V, dim V > k. 41. Determine the number of k-dimensional subspaces of an n-dimensional vector space over a field of q elements. The next theorem provides a complete description of all finite-dimensional vector spaces. 42. Finite-dimensional vector spaces over the same field are isomorphic if and only if their dimensions are the same. Proof. If f : V - U is an isomorphism of vector spaces and {el, e2, ...

Download PDF sample

Représentations linéaires des groupes finis by Serre J Pierre


by Edward
4.2

Rated 4.39 of 5 – based on 10 votes